Athens Photo Festival - Exposition

apf17ifgVéronique L’Ηoste – Stigmata
Elliott Verdier, Un Sentier Ombragé [a shaded path]

20.09-12.10.2017 | Café de l’IFG

Dans le cadre du programme « Satellite » de l’Athens Photo Festival, des expositions sont présentées dans différents espaces de la ville.
L’Institut accueillera le travail de deux photographes. Véronique L’Hoste, s’interroge sur la notion d’identité, la condition humaine, le cycle de la vie, la mort et l’au-delà. Elliot Verdier, primé plusieurs fois pour ses reportages sur la condition humaine. Dans ce nouveau travail, il traite de la fracture générationnelle de l’avant et de l’après URSS, au Kyrgizstan.

« J’ai voyagé sur les côtes de Normandie et de Picardie avant de commencer ma première série photographique pour le projet « Stigmata ». Je me suis centrée sur le bord de mer, sa végétation et sur ces paysages – témoins de la Seconde Guerre mondiale.
Après avoir lu le journal que mon grand-père paternel tenait de 1939 à 1945, je me suis référée à quelques points de son histoire avant qu’il ne soit capturé.
Cette atmosphère particulière pénètre chaque photo de cette série qui est construite autour d’associations dans la composition, la couleur, les idées, au lieu d’une suite chronologique d’images. Des photos d’archives familiales et des objets personnels sont rassemblés ici. Une figure humaine, habillée de blanc, apparaît et plus loin disparaît, provoquant des impressions liées au souvenir et à la méditation. Le blanc suggère le silence, le spectre de l’âme, mais incarne aussi la résurrection et la renaissance. »

Véronique L’Hoste

Véronique L’Hoste, diplômée de l’École supérieure d’art de Metz et du département multimédia de l’université de Toulouse II, enseigne aujourd’hui l’histoire de l’art, les arts appliqués et la photographie. Parallèlement, elle mène un travail d’auteur et explore les thématiques du portrait, de la performance et du paysage. Passionnée par l’image, la couleur et la mise en scène, elle propose un dialogue avec la nature, poétique et méditatif, aux atmosphères surréalistes et symbolistes.

Entrée libre