Jean Cocteau : l'hérétique aurige de l'art européen

cocteau14.06.2019, 19h00 | Αuditorium Theo Angelopoulos - IFG

Présentation du numéro de la revue Néa Hestia consacré à Jean Cocteau, à travers les diverses manifestations de son œuvre polymorphe : le verbe poétique et théâtral, l’écriture narrative et critique, l’art cinématographique, le dessin d’art, la peinture, la sculpture et la céramique.

Quelles sont les contradictions fondamentales dans la vie et l’œuvre de ce poète hérétique, intimement convaincu depuis toujours que « L’art est une des formes les plus tragiques de la solitude », et optant dès lors pour une création poétique autonome et indépendante, saisie non comme un « don » mais comme un « sacerdoce » ?

Quel est le fil conducteur dans cette création poétique multiforme révélatrice de sa « griffe » esthétique ? Quelles expérimentations novatrices le situent à l’avant-garde tout en le confrontant aux chefs de file du surréalisme ?
Quels mythes antiques réécrit-il sur la scène théâtrale et cinématographique, faisant d’eux des altera ego allégoriques de sa mythologie personnelle ?

Quelle grécité antinomique –lumineuse et impitoyable tout à la fois– renaît à travers la sobre esthétique de ses œuvres d’art, joignant l’Antiquité aux recherches pionnières du Modernisme par « l’association du conscient et de l’inconscient » ?
En définitive, quelle « difficulté d’être » anime l’univers coctesque, pour que créer devienne identique au vivre ?

Intervenants :
Nikos Karapidakis, université Ionienne - directeur de la revue Néa Hestia
Antigone Vlavianou, université ouverte de Grèce - directrice de publication du numéro spécial
Anna Tabaki, université nationale Capodistrienne d’Athènes
Titika Dimitroulia, université Aristote de Thessalonique - directrice de l’École nationale d’administration
Maria Paradissi, université Panteion

Entrée libre

Evènement en grec