À quoi répond la violence de l’enfant ?

diff_feb_18Cycle « Gérer les différences à l’école »

27.04.2018, 19h00 | Auditorium Theo Angelopoulos – IFG

Depuis Freud, l’enfant symbole d’innocence et de pureté en a pris un coup. Du pervers polymorphe aux enfants soldats, voire la violence à l’école, les enfants nous montrent qu’ils tentent de faire quelque chose avec ce qui les envahit et dont, bien souvent, ils ont du mal à parler.

La violence, qu’elle soit faite à l’autre ou à soi-même, est une réponse d’un éprouvé du corps qui ne peut en passer par les mots. Là où le symbolique fait défaut, c’est parfois le passage à l’acte qui fait réponse. Réponse de quoi ?

Avec : Laurent Dupont, psychanalyste, psychologue, membre de l’École de la cause freudienne et de l’Association mondiale de psychanalyse, travaille en service d’urgence et de crise, et en équipe mobile de psychiatrie.

Avec le soutien de la Société Hellénique de la Nouvelle École Lacanienne

Entrée libre, traduction simultanée | Attestation de présence délivrée

Lisez l'interview de Laurent Dupont au journal "Kathimerini" : www.kathimerini.gr