Conférence de Michel Kaplan

Michel_KaplanPourquoi l’empire byzantin a-t-il pu durer onze siècles ?

Cycle « CNRS »

13.11.2018, 19h00 | Mégaron-Palais de la musique d’Athènes

Pour sa dernière conférence du cycle 2018, en partenariat avec le Mégaron Palais de la Musique, l’IFG invite un éminent spécialiste français de l’histoire de l’Empire Byzantin.

Michel Kaplan, professeur émérite, ancien président de l’université Paris 1 Panthéon- Sorbonne, historien de réputation internationale spécialiste de la période byzantine, nous convie à nous interroger sur les raisons de l’incroyable longévité de l’empire byzantin.

De l’inauguration de Constantinople par Constantin Ier en 330 à la prise de cette même capitale par les Ottomans en 1453, l’Empire byzantin dure onze siècles. Sur quoi repose cette très longue durée ? Après des décennies d’enseignement et de recherche, Michel Kaplan, dans son dernier ouvrage Pourquoi Byzance ? trace un panorama complet des 11 siècles de domination, rayonnement et prospérité de Byzance. Dans une brillante synthèse, il met en exergue les éléments-clés qui permettent de comprendre la longévité de cet édifice et tout ce que notre civilisation doit à Byzance. Son ouvrage original a été récompensé par le Prix Diane Potier-Boes de l’Académie française 2017.

Dans sa conférence au Mégaron, Michel Kaplan nous propose une analyse des facteurs d’ordre géographique, politique et idéologique qui expliquent cette longévité.

Comment le choix du lieu, la qualité incomparable de l’organisation administrative et l’idéologie sur laquelle s’appuie le pouvoir ont-ils pu assurer la supériorité de l’empire ?

Michel Kaplan a soutenu sa thèse de doctorat sous la direction d’Hélène Glykatzi-Ahrweiler à la Sorbonne. Professeur d’histoire byzantine à l’université Paris 1 Panthéon Sorbonne, il a dirigé le département d’histoire de 1990 à 1995. Vice-président de l’université en 1997, il en a ensuite été élu président de 1999 à 2004. Il a dirigé l’Institut de recherches sur Byzance, l’Islam et la méditerranée au Moyen Âge. De 2001 à 2007, il a présidé le Comité français des études byzantines.

Parmi ses nombreux ouvrages, on peut citer Tout l’or de Byzance, traduit aux éditions Delithanasis tandis que son dernier ouvrage Pourquoi Byzance ? sortira en grec le 8 novembre aux éditions Metaichmio.

Modération :

Athanasios Marcopoulos, professeur émérite de littérature byzantine, université d’Athènes

Entrée libre, avec coupons de priorité | Traduction simultanée

www.megaron.gr