Conférence de l’historien Patrick Boucheron

boucheronEntre l’Antiquité grecque et nous

Cycle « Collège de France » | VIDÉO

28.03.2019, 19h00 | Mégaron-Palais de la musique d’Athènes

L’IFG et le Mégaron renouvellent en 2019 leur partenariat avec le Collège de France, établissement public unique en France, sans équivalent à l’étranger. Dédié à la recherche et à l’enseignement supérieur, cette prestigieuse institution réunit des professeurs élus qui se sont distingués par leur importance, aussi bien en sciences exactes qu’en sciences humaines et sociales.

Εn 2015, Patrick Boucheron a été élu professeur au Collège de France sur la chaire « Histoire des pouvoirs en Europe occidentale, XIIIe-XVIe siècle ». Sa leçon inaugurale Ce que peut l’histoire, a été publiée en grec aux éditions Polis en 2017.

Il était auparavant maître de conférences en histoire médiévale à l’École normale supérieure de Fontenay-Saint-Cloud, puis professeur d’histoire du Moyen Âge à l’université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne.

Ses travaux ont d’abord porté sur l’histoire urbaine de l’Italie médiévale qu’il a abordée dans une démarche d’histoire comparée à l’échelle européenne tout en entreprenant une analyse de la sociologie historique de la création artistique. Parallèlement, Patrick Boucheron engage une réflexion sur l’écriture et l’épistémologie de l’histoire.

Il a dirigé l’ambitieux essai collectif L’histoire du monde au XVe siècle, audacieuse généalogie de la mondialisation. À travers la même démarche de décloisonnement des regards et désorientation des certitudes, il a dirigé, en 2017, une autre somme, à laquelle ont contribué 122 historiens, L’Histoire mondiale de la France. Cet ouvrage qui s’inscrit dans le courant de l’histoire globale a été un véritable succès de librairie, couronné par le prix « Aujourd’hui » et a inspiré d’autres parutions en Europe.

Participant régulier à différentes manifestations publiques, festivals littéraires, représentations théâtrales, il tente de défendre la voix d’un discours engagé et savant au cœur des usages publics de l’histoire. De là, par exemple, des émissions radiophoniques (Un été avec Machiavel, France Inter/Les équateurs, 2017) ou télévisuelles (Quand l’histoire fait dates, série de dix documentaires produits par les Films d’Ici pour Arte, 2018) ; de là également son investissement dans le monde éditorial – il fut notamment directeur des publications de la Sorbonne de 2010 à 2015 et est depuis 2012 directeur de la collection L’univers historique aux éditions du Seuil.

Cet « historien du Moyen Âge, écrivain du présent » définit l’histoire comme l’art de l’émancipation et défend une histoire inquiète, celle des explorateurs et de l’histoire en mouvement.

« Etre historien du Moyen Âge, c’est se placer exactement entre l’Antiquité et nous, c’est se situer dans cet entretemps qui s’étire interminablement entre les inventions grecques de la politique et ses réinventions modernes. Pour occuper l’attente et la peupler d’incertitudes ? Pas seulement. Pour trouver, hors des généalogies convenues, les foyers d’émergence, d’expérience et d’intelligence qui complique notre rapport à la modernité. C’est à partir de cette position singulière que Patrick Boucheron entreprendra d’envisager le rapport entre la Grèce antique et nous, s’interrogeant sur la consistance de ce passé disponible pour comprendre ce que nous sommes en train de devenir »

Modération: Mme Nicoletta Giantsi-Meletiadi, professeur associée en histoire médiévale occidentale de l'Université d'Athènes

Entrée libre, avec coupons de priorité, traduction simultanée

www.megaron.gr