Conférence de Réjane Sénac

rejan senacAu-delà des mythes et des récits, comment penser et porter une égalité sans condition ?

Cycle Pensée contemporaine : Les défis de l’égalité

30.05.2019, 19h30 | Auditorium Theo Angelopoulos – IFG

Comment résoudre la contradiction apparente entre l’attachement à l’égalité de droit, commune au récit national grec et français, et le constat de la persistance, voire de l’aggravation des inégalités ? Nous verrons comment cela demande d’une part, d’avoir une lecture lucide et critique de nos héritages et d’autre part, de ne pas succomber à la tentation – grande en période de crise – de faire des politiques d’égalité des investissements rentables. Penser et porter l’égalité pour toutes et tous, c’est en faire un principe sans condition ni de fraternité ni de marché.

Réjane Sénac est directrice de recherche CNRS au Centre de recherches politiques, le CEVIPOF, de Sciences Po, où elle est par ailleurs enseignante. Membre du comité de pilotage du programme de recherche et d’enseignement des savoirs sur le genre - PRESAGE, elle est aussi vice-présidente du comité d’évaluation de l’ANR « Inégalités, discriminations, migrations ». Elle a été présidente de la commission parité du Haut Conseil à l’égalité femmes-hommes, instance consultative auprès du Premier ministre, de janvier 2013 à janvier 2019.

Ses recherches ont pour point commun d’interroger les expressions contemporaines du principe d’égalité à travers le prisme des différenciations jugées légitimes et illégitimes. De l’analyse des usages de la parité et de la diversité à celle de la dite « théorie du genre », il s’agit d’interroger les liens entre les différenciations qui structurent le domaine public, politique et juridique en particulier, et le principe de justice au cœur du contrat social. Elle se concentre pour cela sur les principes de justification publique des politiques d’inclusion pour celles et ceux qu’elle qualifie de « non-frères », dans la mesure où elles/ils ont été exclu.e.s théoriquement et historiquement de la fraternité républicaine.

Dans son dernier essai, L’égalité sans condition. Osons nous imaginer et être semblables, elle remet en cause la conception française de l’égalité comme un mythe à déconstruire pour tendre vers une égalité sans condition : en deçà du sexe, de l’origine sociale et ethno-raciale, de la religion et de l’orientation sexuelle.

Introduction : Maria Stratigaki, adjointe au maire d’Athènes, chargée de la solidarité, de la protection sociale et de l’égalité, professeur associée en politique sociale, université Panteion.

Entrée libre, traduction simultanée