La crise grecque : Crise en Europe ou crise européenne ?

crise_grecqueDébat | VIDEO

06.03.2018, 18h00 | Auditorium Theo Αngelopoulos - ΙFG

Dans le prolongement de la journée d’études qui a eu lieu à l’initiative du think tank DiaNEOsis le 7 décembre 2016 au Centre de recherches internationales de Sciences Po Paris (La crise grecque : regards croisés) et suite à la parution du livre de Georges Prévélakis Qui sont les Grecs ? Une identité en crise, le think tank DiaNEOsis, le Centre de recherches internationales - Sciences Po et l’IFG poursuivent le débat à Athènes.

La table ronde d’Athènes, comme celle de Paris, sortira des sentiers battus des analyses économiques et financières de la crise grecque en faisant intervenir les dimensions institutionnelles, politiques, culturelles et géopolitiques. Le champ géographique de l’analyse s’ élargira au-delà de la Grèce pour faire ressortir les interférences entre le contexte intérieur grec, les mécanismes de prise de décision européens (et américains) et les cadres géopolitiques méditerranéen et balkanique.

Cette approche pluridisciplinaire cherchera d’abord des éléments de réponse aux questions que se posent les Grecs 37 ans après l’adhésion de leur pays à la CEE. Elle visera aussi à constituer une contribution au débat européen.

La crise grecque parfois a été perçue comme « un coup de poignard dans le dos de l’Europe ». Au-delà des responsabilités, n’a-t-elle pas été aussi le résultat de malentendus et d’incompréhensions de part et d’autre ? Quels enseignements l’Europe doit-elle tirer de son expérience grecque pour éviter de tomber dans les mêmes pièges à l’avenir ?

L’expérience grecque, correctement analysée, prépare l’Europe à l’indispensable dialogue avec d’autres cultures, avec les nouvelles réalités d’un monde que l’Europe ne peut ignorer. Par sa diaspora, sa marine marchande et ses réseaux ecclésiastiques, la Grèce constitue une articulation avec d’autres espaces géographiques et un moyen pour envisager et préparer l’avenir européen dans un monde multipolaire.

Participants :

Apostolos Doxiadis, auteur • Christian Lequesne, Sciences Po-CERI, ancien directeur du CERI • Pierre Mirel, ancien directeur chargé des relations avec l’Albanie, le Monténégro, la Bosnie-Herzégovine, la Serbie et le Kosovo à la DG Élargissement de la Commission européenne • Kyriakos Pierrakakis, directeur de recherches de DiaNEOsis • Georges Prévélakis, université Panthéon-Sorbonne (Paris 1) et Sciences Po-CERI

Modération : Maria Sarafoglou, journaliste ΑΝΤ1

Traduction simultanée

Entrée libre