Gilles Pécout

GPecoutLe moment philhellène des intellectuels et écrivains français : la Sorbonne et la guerre de 1897

19.11.2019, 18h00 | Auditorium Theo Angelopoulos - IFG

Entrée libre, traduction simultanée

Au principe du « moment philhellène de fin de siècle » en France se trouve le constat que le philhellénisme est un mouvement transnational qui dépasse le contexte historique de son émergence publique –les années 1820- et dure au moins jusqu’à la fin du XIXe siècle.

Dans les années 1890 les « affaires de Crète » et la guerre gréco-turque de 1897 font ressurgir l’élan philhellène en France et en Europe méditerranéenne.

Les intellectuels, publicistes et artistes jouent un rôle éminent dans cette mobilisation politique qui débouche sur une nouvelle vague de volontariat armé international.

Nous nous proposons de reconstituer l’engagement des universitaires parisiens et les enjeux d’une mobilisation philhellène

Gilles Pécout est actuellement recteur de l’académie de Paris et de la région académique d’Ile-de-France et chancelier des universités de Paris.

Ancien membre de l’École française de Rome, il est professeur des universités à l’École normale supérieure de Paris (rue d’Ulm) et titulaire de la chaire « Histoire culturelle et politique de l’Europe méditerranéenne au XIXe siècle » à l’EPHE (Sorbonne-PSL).

Entrée libre, traduction simultanée