Les Intelligences Artificielles et nous

intel_artifCycle « Jeunesse innovante »

07.06.2018, 19h00 | Auditorium Theo Angelopoulos - IFG

Pour sa 10e soirée du cycle « Jeunesse innovante », l’Institut Français Grèce continue de donner la parole aux entrepreneurs du changement, et part cette fois-ci à la découverte des innovations en matière d’Intelligence Artificielle.
On peut d’ailleurs parler d’Intelligences Artificielles (au pluriel), tant les créations en ce secteur sont nombreuses. La capacité des machines à mimer l’intelligence humaine va croissant et son utilisation, qui a débuté en 1950, est aujourd’hui transversale et quasi-systématique.

Ce vaste sujet sera abordé sous l’angle de l’humain : les startups invitées mettront en lumière les nouvelles interactions qui se créent entre l’Homme, et les machines et les modes de vie radicalement différents qui en émanent.

Pour nous guider tout au long de la soirée, le comédien Mikeius sera notre animateur. Phénomène grec sur Youtube, ce dernier est suivi par des milliers de jeunes avides de mieux décrypter le quotidien, et interroge justement les nouvelles technologies dans ses vidéos.

Du côté français, 3 startups nous montreront comment l’IA peut permettre de mieux se saisir de problématiques aussi diverses que l’information, l’éducation et la musique.

Du côté grec, 3 jeunes entreprises également très prometteuses nous parleront de santé/bien-être, ainsi que d’assistance.

Les présentations seront précédées d’une animation de robotique dans la cour de l’Institut et suivies d’un cocktail festif avec une projection de clips vidéos sur l’IA qui nous permettront de continuer à explorer le thème de la soirée dans une ambiance plus décontractée.

PROGRAMME DE LA SOIRÉE

Soirée animée par Mikeius, Youtuber grec.

18h30-19h00 : Animation de robotique de WRO Hellas dans la Cour de l’Institut Français.

19h00 : Ouverture de la soirée par l’Ambassadeur de France en Grèce, Christophe Chantepy

19h10-19h15 : Présentation par Mikeius, Youtuber grec.

19h15-20h40 : Pitchs de start-ups, avec comme Grand Témoin Marjolaine Grondin, fondatrice de la startup Jam.

21h00-22h30 : Soirée festive avec cocktail de Daily Fresh dans la Cour de l’Institut Français avec projection de clip-vidéos.


PRÉSENTATION DES INTERVENANTS

Mikeius – Youtuber et comédien de stand up

Mikeius est un Youtuber bien connu de la jeune génération grecque. Ingénieur en informatique de formation, il a commencé à écrire des textes humoristiques pour « décrire les petits détails de la vie » et les partager avec ses proches, avant de créer des vidéos sur Youtube et d’atteindre 5 millions de vues sur sa chaîne dans un temps record. Il a ensuite été repéré par la plateforme Comedylab, qui a apprécié son sens de l'humour, et pour laquelle il se produit en stand up.

Sur Youtube, ses vidéos sont toujours basées sur des faits documentés et abordent souvent l'histoire et la science. Les vidéos de Mikeius concernent des sujets pour lesquels il trouve lui-même de l'intérêt : comme les jeux-vidéos et la technologie, des thèmes notamment présentés dans son spectacle « Geek Wars ».

Le public de Mikeius est, tout comme celui de « Jeunesse Innovante », des jeunes qui étudient à l'université et qui souhaitent jeter un regard informé sur le monde, déchiffrer celui-ci et trouver leur propre voie. Il sera notre guide et nous aidera à envisager les innovations en matière d'IA qui affecteront le monde de demain.

Marjolaine GRONDIN – Co-fondatrice de Jam

Marjolaine Grondin est le grand témoin de notre soirée. Elle est la co-fondatrice et CEO de Jam, le chatbot leader en France.

Elle a étudié à Sciences Po, avant d’intégrer l’Université de Berkeley en Californie où elle découvre l’entrepreneuriat. De retour à Paris, elle intègre HEC et fonde en parallèle Jam, avec son associé ingénieur Loïc Delmaire. Diplômes en poche, les jeunes associés lèvent 1 million d’euros pour accélérer la croissance de la société et consolider leur équipe.

Jam est le 1er chatbot français, utilisé par près de 400 000 personnes, dont 70 000 chaque jour. Média conversationnel 100% messenger, Jam fait découvrir des lieux, bons plans, nouvelles idées, informations… à ses utilisateurs, grâce à une conversation naturelle et personnalisée.

Jam est considéré par Facebook comme le chatbot francophone de référence, et Marjolaine fait partie du classement Forbes 30 Under 30 ainsi que du Top Innovators Under 35 du MIT.


Giorgos KARAMANOLIS – Cofondateur de Botakis

Giorgos Karamanolis est le co-créateur de Botakis. Ce chatbot utilitaire permet, au travers d’une conversation « en langage naturel » avec le robot via Facebook, de réserver une chambre d’hôtel, commander un repas, prendre un billet de ferry ou encore s’informer des nouvelles du jour. Il vise ainsi à remplacer toute une génération d’outils, du téléphone à l’email, en rendant agréables ces démarches.

Botakis offre son chatbot à des organisations qui cherchent à améliorer leur service clientèle (dans des secteurs multiples : transports, restauration, énergie, commerce, assurance, loto, …). La municipalité de Platanias, intéressée par la technologie, a d’ailleurs adopté Botakis pour faciliter les démarches administratives de ses citoyens.

Avant de cofonder Botakis, Giorgos a travaillé pour le compte du gouvernement grec sur des projets de e-gouvernement pour plus de transparence politique via les outils numériques (Clarity, Diavgeia), et le développement d’une plateforme nationale de crowdfunding. Il s’est aussi investi dans le programme européen « Digital Greece 2020 » pour accélérer l’adoption des technologies numériques. Enfin et surtout, Giorgos est le créateur de Crowdpolicy, une startup spécialisée dans le développement de solutions de crowdfunding pour les entreprises, notamment en partenariat avec la Banque Nationale de Grèce. Passionné par l’aventure entrepreneuriale et la disruption, il nous décrira comment un chatbot comme Botakis peut s’ancrer dans le quotidien des grecs.

 

Benoit PRALY– cofondateur de Domoscio

Domoscio est une start-up spécialisée et l’intelligence artificielle pour l’apprentissage. Fondée en 2013 par Benoit Praly et Ivan Ostrowicz, elle est aujourd’hui présente en France, en Espagne et au Royaume-Uni.

La startup repose sur une plateforme d’apprentissage en ligne qui repère la progression de l’apprenant et formate l’enseignement pour lui fournir les contenus les plus appropriés à ses besoins. Son nom, Domoscio, provient de l’esperanto « maison de la connaissance », ce qui en dit long sur l’ambition de la start-up de concevoir une nouvelle approche de la connaissance en transformant le processus d’apprentissage.

Récompensée comme l’une des 7 start-ups les plus innovantes dans le monde de l’éducation et de la formation au niveau européen, Domoscio entend bien relever le défi de l’international et de la progression de l’Edtech!

Benoit est le cofondateur de la société. Ingénieur diplômé de l’ENSIMAG et de l’Ecole Polytechnique de Turin il tente une première incursion dans le monde de l’actuariat, avant de décider de s’engager en tant que directeur technique dans une start-up parallèlement de ses études. Il est le concepteur de la solution au cœur de la technologie de Domoscio.


Olga LABUTINA – Manager chez Feel

Olga Labutina nous fera ensuite découvrir Feel, un bracelet sensible aux changements d’état émotionnel qui envoie des conseils thérapeutiques à son utilisateur pour améliorer son bien-être. La solution repose sur la combinaison d’un algorithme, d’un bracelet et d’une application. Feel souhaite ainsi à répondre au constat de l’Organisation Mondiale de la Santé, selon laquelle 25% de la population mondiale souffre de dépression et d’anxiété. Feel a été révélé au cours du CES (Consumer Electronics Show) 2016 et devrait être commercialisé sous peu.

Olga est une professionnelle du marketing accomplie avec une vaste expérience dans le marketing digital et traditionnel. Titulaire d'une maîtrise en sociologie et d'un MBA de la SDA Bocconi School of Management, elle contribue chez Feel à faire évoluer la startup dans un contexte multinational.


Spyros RAPTIS – Co-fondateur de Innoetics TTS

Spyros Raptis nous présentera Innoetics, une star du secteur de la deeptech en Grèce. La startup créée en 2006 à Athènes a en effet mis au point une technologie de conversion de texte en voix (et l’inverse), qui fonctionne dans plusieurs langues et offre un rendu proche d’une voix humaine. Innoetics est capable de reproduire la voix exacte d’une personne après seulement quelques seconds d’écoute de lecture à voix haute. Leur solution est tellement au point que Samsung est devenu propriétaire de la société en milieu d’année 2017 afin de pouvoir concurrencer les assistants des autres géants du web (Alexa d’Amazon, Google Home, …). Cette solution de “synthèse vocale” peut s’intégrer dans divers media: applications mobiles, jeux, l’internet des objets, centres d’appels, etc.

Spyros Raptis est le directeur de la recherche et du développement de Innoetics. Il est membre du laboratoire de robotique Intelligente et d’Automatisation de l’Université Nationale Technique d’Athènes depuis une quinzaine d’année. Au sein de ce laboratoire, il est spécialisé dans le traitement de la parole et l’intelligence informatique. C’est cette experience qui l’a conduit à développer la technologie d’Innoetics. Il nous parlera d’un futur très proche dans lequel nous converserons continuellement avec des machines sans en être conscient.


Pierre BARREAU – Co-fondateur de AIVA

AIVA, l’acronyme de Artificial Intelligence Virtual Artist, est la startup créée par Pierre Barreau, un jeune ingénieur informaticien et compositeur. Il s’entoure d’une équipe peu commune de développeurs et d’artistes, avec laquelle il a créé la start-up éponyme qui lui permet en 2016 de proposer les premiers solos pour piano, avant d’enchaîner avec une pièce symphonique, et puis un album, le tout premier composé par un programme intelligent et joué par des humains.

AIVA fonctionne grâce à un algorithme qui a ingéré quelque 30.000 partitions signées des plus grands compositeurs classiques (Mozart, Bach, Beethoven, etc.). Il en a extrait des informations qui lui servent à élaborer sa définition mathématique de ce qu’est la musique. 

Aujourd’hui, AIVA est reconnue comme une compositrice à part entière par la société de gestion de droits des auteurs, compositeurs et éditeurs de musique, la Sacem. A travers cette aventure, Pierre tente de montrer que les robots peuvent non pas remplacer les humains, mais collaborer avec eux pour augmenter leurs capacités créatives.


Dianna VOUTYRAKOU, Jason-Stavros SOMOGLOU, John PAPADOPOULOS - Equipe GRID WRO Hellas (pour l’animation de robotique)

GRID est une équipe de 2 étudiants (Jason Stavros Somoglou et John Papadopoulos) qui a pris part aux concours de robotique pan-hellénique en Grèce en 2017. Lors de cet évènement, ils ont gagné le prix de la meilleure équipe de lycéens sur la thématique des robots durables (Sustainabot) et un voyage au Costa Rica pour représenter la Grèce à l’Olympiade de Robotique. Ils ont construit et programmé un ensemble de bâtiments durables qui chacun créent de l’énergie avec un ensemble de capteurs, d’automatismes et de systèmes bluetooth. Ensuite, l'équipe s’est rendue au Costa Rica pour la compétition mondiale de robotique, où elle est arrivée septième, donnant à la Grèce sa première distinction olympique dans cette catégorie. A présent, l'équipe se prépare à partir en Chine où elle représentera la Grèce à la 7e édition de l'Exposition mondiale pour la Jeunesse sur l'innovation et la technologie. Ils seront accompagnés de Diana Voutyrakou, ingénieure en robotique, qui a entraîné l'équipe pendant toute la compétition. Passionné par la robotique dès l'âge de 12 ans, Diana est aussi éprise d'entrepreneuriat. Elle a créé l'ONG « Unique Minds » pour aider les lycéens à trouver leur chemin vers l'enseignement supérieur, en particulier les jeunes filles. Pendant ses études à l'Université technique nationale d'Athènes, Diana a en effet remarqué l’absence de filles dans les sections dédiées aux sciences et aux technologies et a décidé d’y remédier en créant l’ONG « Unique Minds ».

Entrée libre. Traduction simultanée – Attestation de présence délivrée aux étudiants.